Adrienne Larue - Premier Parcours

Adrienne Larue

Adrienne Larue effectue ses études secondaires à Paris, à l’école Alsacienne, puis étudie la philosophie et les langues à la Sorbonne. Après un long périple (Angleterre, U.S.A., Japon), elle revient à Paris comme professeur d’anglais.
C’est au cours de ce voyage qu’elle épouse Terence Brown et que naît leur fille Armance Brown.

De 1960 à 1967, à New York, à Paris et à Villefranche-sur-Mer (Galerie La Cédille qui sourit), elle participe à de nombreuses actions de rue, happenings, performances, avec des artistes plasticiens, musiciens, poètes de la mouvance FLUXUS tels que Robert Filliou, Jean-Jacques Lebel, Tingueli, Emmett Williams, Daniel Spoerri...

De 1966 à 1968, Adrienne Larue décide de compléter sa propre formation afin de devenir metteur en scène d’une compagnie itinérante de spectacles vivants. Elle rejoint l’Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecocq (cursus de deux ans puis l’année pédagogique). Ses professeurs sont entre autres, Philippe Avron et Antoine Vitez. Elle travaille la danse et la chorégraphie avec Laura Shelling.
À la fin de sa formation à l’école Jacques Lecocq, elle rejoint le Théâtre de la Clairière, groupe de recherche agréée par le Ministère de l’Education Nationale, lié au C.E.M.E.A. (Centre d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active) animé par le metteur en scène Miguel Demuynck.

Elle participe comme artiste et metteur en scène à trois spectacles de recherche basés sur l’improvisation :


Pendant plusieurs années, Adrienne Larue sera l’assistante de Miguel Demuynck dans les stages de formation aux "masques et au jeu dramatique".

En parallèle à ces trois années d’école, elle poursuit ses voyages à la découverte des théâtres du monde :
Elle suit régulièrement les stages de création à la Sainte-Baume, haut lieu de l’avant-garde américaine avec Tricha Brown, Walda Setterfield, David Gordon et John Cage dont elle traduira les interventions.
Elle suit régulièrement les entraînements et improvisations du Living Théâtre.
Au Japon, parallèlement à un poste de relations publiques et d’interprète, elle étudie à l’école de théâtre de l’écrivain Mishima et dans des écoles traditionnelles de Kabuki et de Bunraku.
A Hong-Kong, elle assiste à l’entraînement et aux représentations d’opéras chinois pour enrichir sa connaissance des maquillages traditionnels.

Elle poursuit sa formation corporelle et acrobatique à la Cartoucherie de Vincennes. Elle affine sa technique de maquillage et travaille les effets spéciaux avec Dany Sanz (fondatrice de Make Up For Ever).

Mai 68 provoque une bifurcation militante : Adrienne Larue rejoint le mouvement de la Gauche Prolétarienne. Après s’être établi en usine, elle renoue avec le théâtre à l’occasion de l’occupation des Usines LIP qui rassemblent beaucoup d’artistes et d’intellectuels autour du problème de l’auto-gestion.

Ces années d’itinérance féconde aboutissent à la création de la Compagnie Foraine, animée par Adrienne Larue et Dan Demuynck, et la naissance de leur deux fils Fabien Demuynck et Iago Larue.

La Compagnie Foraine, cirque atypique, initie une série de créations contemporaines qui rassemblent certains des premiers artistes de "nouveau cirque" et les trois enfants Armance, Fabien et Iago.
La Compagnie Foraine (Sarl Adafi), disparue en 1999, est notoirement connue pour avoir ouvert le champ de ce qu’il est convenu d’appeler "le cirque contemporain".

Le Chapiteau d'Adrienne | Éco-quartier "les Docks de Ris", 22 quai de la Borde, 91130 Ris-Orangis | Tél.: 06 83 63 20 94